Forum d'une guilde de Pirates de Guild Wars 2
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Cale

Aller en bas 
AuteurMessage
LilithAchéron

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: La Grande Cale   Mar 2 Sep - 14:54

La mer était calme ce jour là, le ciel était bleu et clairsemé de quelques nuages. Une légère brise soufflait sur le bateau et s’engouffrait dans les voiles, on entendait quelques oiseaux au loin, perdu parmi le bruit des vagues. La houle à peine en mouvement léchait le bas du navire, déposant un peu d'écume à son passage et le faisant tanguer doucement.

J'observais l'horizon, l'océan à perte de vue. Tout était si bleu qu'on voyait à peine la séparation de la mer et du ciel. Je sentais les embruns marins sur mon visage et le sel rendait ma peau un peu collante. J'observais calmement les matelots autour de moi, tous semblaient impatients, mon regard se posa sur notre supérieur qui prononçait déjà quelques ordres. J'obéissais et retirais mes vêtements et mes bottes, ne gardant que la guenille qui me servait de pantalon. Des camarades m'attachèrent avec des cordages pour éviter que je me noie. Une fois terminé, je m'approchais avec lenteur du bastingage, je l'enjambais et, guidé par les matelots qui tenaient les cordes, je glissais contre le bois du navire. La descente fut rapide, trop rapide, j'inspirais plusieurs fois avant de vider tout l'air de mes poumons et prendre une grande inspiration juste avant de passer dans l'eau.

Je sentis immédiatement les premières aspérités de la coque venir frotter contre mon dos. On me tirait pour avancer, les coquillages commencèrent à meurtrir ma peau, la lacérant à chaque avancée sous la coque, le moindre mettre parcouru était un supplice. Le sang s'échappait de ma chair mutilée et l'eau salée vint brûler mes plaies de plus en plus béantes. Et je ne pouvais hurler ma douleur sous peine de me noyer, à y réfléchir, la noyade serait peut-être bien plus douce...
J'ouvris les yeux, je n'avais aucune idée d'où j'en étais de cette atroce traversée, le sel me piqua les yeux et je vis tout le sang autour de moi qui continuait de quitter mes veines. J'espérais ne pas attirer de requin ou autre...
La douleur devint insoutenable, le souffle me manqua. Mes poumons me brûlèrent, je ne pouvais plus tenir. Un coquillage plus imposant que les autres me fit boire la tasse, quelle erreur fatale.
Je me sentis partir peu à peu, sombrant vers l'inconscience.
Ce fut le noir total.

Je me réveillais en toussant, recrachant le trop plein d'eau de mer, et je me souvins, la douleur ardente de mon dos me faisant souffrir à nouveau. Mais j'étais vivant, sain et sauf sur le navire...

J'avais survécu au supplice de la grande cale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Grande Cale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Engeance :: HRP :: Coin des artistes-
Sauter vers: